images-kefir-microbiote-327-x-248

Le kéfir et ses nombreux bienfaits

06-03-2020

Une arme bienveillante pour renforcer votre immunité.

Il y a sur le marché des kéfir à base de lait, donc d’origine animale et des kéfir à base de jus de fruits, donc vegan.

Pinehedge fait un kéfir à base de lait biologique, fait uniquement à partir de cultures pures et de lait biologique non homogénéisé et ne contient pas de lait en poudre solide, d’arômes artificiels, d’édulcorants, ni de pectine, ou tout autres additifs.

Bulles de Kéfir est un kéfir à base de jus de fruits biologique, vegan, sans gluten, sans theine, non pasteurisé, sans colorants, sans agents de conservation et faible en calories.

Pourquoi boire du lait à l’âge adulte peut-il poser problème ?  Parce que la lactase, l’enzyme qui nous permet de digérer le lactose (le principal glucide du lait), baisse naturellement dès l’âge de 4 ou 5 ans.

Il y a environ 10 000 ans, une mutation génétique a commencé à se répandre dans les populations; l’être humain adulte a continué à produire la lactase et a donc pu continuer à boire du lait.  Aujourd’hui, 95 % de la population occidentale est dotée de cette mutation génétique. À l’inverse, près de 90 % de la population asiatique en est dépourvue.  De nos jours, les personnes ne produisant plus ou plus assez de lactase sont dites « intolérantes au lactose » et sont prises de maux de ventre, de flatulence voire de diarrhées et de vomissements si elles boivent du lait.  Si vous digérez bien le lait, tant mieux.

Le Kéfir est un produit «prédigéré»!

La mutation permettant de boire du lait à l’âge adulte est concomitante de la domestication, en Occident et au Moyen-Orient, d’animaux comme la vache, la brebis, la chèvre : nos ancêtres ont commencé, au Néolithique, à consommer le lait de ces animaux.

Au même moment l’homme a trouvé une technique pour boire du lait animal… même s’il ne digérait pas le lactose.  Cette invention, c’est la transformation du lait en fromage ou en kéfir, sous l’action d’enzymes, de bactéries.

Le principe de cette transformation est extrêmement simple; elle consiste à « prédigérer » le lactose du lait.  À l’origine, cette transformation utilisait les enzymes naturellement présentes dans les viscères du veau ou de l’agneau.  L’estomac des jeunes ruminants contient en effet de la présure, un coagulant naturel qui permet de séparer le petit lait (liquide, et maigre) du lait caillé (solide et gras), qui servira de base au fromage.  Autrement dit, la création de fromage reposait sur l’imitation de la digestion du jeune ruminant, grâce à cette « présure ».

Le principe du kéfir est le même – prédigérer le lactose – mais repose sur un mécanisme un peu différent.  La préparation de la boisson appelée kéfir repose sur les « grains de kéfir ».  Ces grains ne sont pas de nature végétale.  Ce sont des amalgames de bactéries et de levures vivant en symbiose, qui prennent la forme de microscopiques choux-fleurs.  Il s’agit d’organismes vivants qui vont se reproduire dans du lait frais et cru, de quelque animal que ce soit.  Au bout de 24 h, le développement du kéfir rend le lait plus épais, plus acide.  Ce processus de fabrication est 100 % naturel.

On en voit tout de suite les avantages, puisqu’il permet :
– de consommer du lait sans souffrir du lactose – le lactose est « digéré » par les grains de kéfir;
– de pouvoir le conserver plus longtemps;
– d’obtenir un produit onctueux et délicieux.

Que l’on boive du kéfir de lait ou de jus de fruits; boire du kéfir présente des bienfaits-santé

L’importance du kéfir pour la santé de la flore intestinale gagne à être connue du grand public.  Cette flore nommée « microbiote intestinal » représente des dizaines de milliers de milliards de bactéries qui vivent dans notre système digestif.  Le rôle de ces bactéries est capital non seulement pour le nettoyage et l’entretien de notre ventre, mais aussi pour notre équilibre général, y compris dans nos comportements alimentaires.  L’un des moyens les plus efficaces et faciles de cultiver, au contraire, les « bonnes » bactéries – celles qui vont renforcer notre immunité et nous protéger – c’est le recours aux probiotiques.  Les probiotiques sont des micro-organismes qui ont un effet bénéfique chez l’homme.  Ils incluent des bactéries et des levures non pathogènes qui modulent la prolifération bactérienne de l’intestin.

À votre santé….microbiotienne!